La diversification alimentaire

Mis à jour : mai 15

Voici un post qui répond à toutes les questions que vous m'avez posé sur la diversification en général ou la Diversification Menée Par l'Enfant (DME). Je ne suis pas experte du sujet, même si j'ai participé à un petit atelier sur la DME et que nous la proposons à notre petit garçon, alors j'ai fait appel à Virginie Charreau de Revivisens. J'ai rencontré cette maman pleine de lumière, souriante et à l'écoute lors d'un atelier couches lavables. Elle est nutritionniste / diététicienne et a accepté de m'aider à vous répondre.



A quel âge peut-on commencer la diversification ? Pourquoi pas avant et pourquoi pas après ?


Virginie : L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande d'attendre les 6 mois révolus de bébé. En fait, il est surtout recommandé de diversifier quand bébé est prêt : prêt dans son comportement et prêt dans sa capacité à digérer (développement physiologique). 

On comprend alors que la question du bon âge est subtile car il y a des bébés qui naissent à terme ou un peu plus ou bien avant le terme ! Il y a des bébés avec un système digestif assez "cool" et d'autres qui ont des susceptibilités même au lait. Comment savoir si la physiologie de bébé permet la diversification ? Observez si les rations de lait semblent suffisante ou si bébé semble avoir plus d'appétit (réclame-t-il plus souvent ? quel est sa courbe de poids? comportement en fin de tétée ou biberon). Echangez avec des personnes compétentes ou habituées au bébé : votre pédiatre pourra vous conseiller par exemple. 

Côté comportement : est-ce que bébé semble vouloir mastiquer, déglutir ? Suit-il du regard intensément tout ce qui passe près de votre bouche ou de la sienne ? Quel est sa réceptivité à propos de l'alimentation ? Observez son éveil. De même, selon ses poussées dentaires : ce sera un bon moment ou pas de lui proposer un peu d'autres aliments (s'il a mal ou pas, selon l'inflammation).

Attendre trop serait dommage car bébé a besoin d'apprendre à son intestin et à son immunité à digérer de nouvelles molécules. Ainsi, trop attendre expose à un risque d'allergie. Enfin, bébé aime apprendre ! Alors faire comme ses parents et frères et sœurs est important pour lui, pour sa croissance cognitive également. Et quel moment d'éveil fabuleux que celui de manger quand on touche, voit, sent, ressent de nouveaux goûts, textures, odeurs, formes ...



Qu'est-ce-que la Diversification Menée Par l'Enfant ou DME ?


Marianne : Il s'agit d'une pratique de diversification qui consiste à proposer à votre bébé de manger seul et en morceaux.



Quand et dans quelles conditions commencer la DME ?


Marianne : On peut proposer cette façon de manger à l'enfant, dès qu'il est capable de tenir assis (dans sa chaise-haute), qu'il a un bon maintien de sa tête et de son cou et qu'il peut porter des aliments à sa bouche, autour de 6 mois.

Il est possible de commencer la diversification par des purées, pour ensuite proposer des morceaux quand bébé se tient bien assis. Il s'agit de débuter quand même assez tôt, afin que le reflexe vomotif (GAG), qui évitera à l'enfant de s'étouffer et lui permettra donc de rejeter les morceaux trop gros, soit toujours présent. Si l'enfant n'a que des purées pendant plusieurs mois, il risque de perdre ce reflexe ou de ne pas avoir l'instinct de mâcher et refuser les morceaux.

Il est très important de démarrer la DME à la maison, au calme et d'être attentifs à chaque instant du repas de bébé. Les premiers mois, si votre enfant est gardé et que les professionnels de la crèche ou l'assistante maternelle ne sont pas à l'aise avec cette pratique, il vaut mieux prévoir des purées pour les repas pris sur le lieu de garde et réserver la DME pour les repas du soir et du week-end.

De la même façon on évitera de lui proposer des morceaux lors d'un repas en famille ou entre amis, dans une ambiance bruyante et durant laquelle les adultes risquent de ne pas être attentifs, cela peut mettre bébé en difficulté. Il faut absolument que vous soyez à l'aise avec ce que vous proposez à votre enfant et à l'écoute de son rythme, ses envies et ses besoins. La DME est une belle pratique qui permet à l'enfant de manger de façon autonome et de développer une curiosité envers tous les types d'aliments, mais elle n'est pas obligatoire, vous pouvez également y aller par étape en passant des purées lisses, aux purées moulinées puis aux morceaux sur plusieurs mois. Voici quelques belles photos que j'ai pioché sur différents compte Instagram de mamans qui pratiquent la DME et l'ont élevé au rang d'art ! Sur ces deux comptes Instagram de mamans DME, vous trouverez toutes les bonnes infos pour proposer la DME à bébé et de nombreuses recettes astucieuses et délicieuses.


Compte Instagram : monde.teo_dme


Compte Instagram : ladmeenphotos




Quels sont les signes que bébé peut nous envoyer pour savoir qu'il est prêt ? 


Virginie : Observez ses mimiques au niveau de la bouche et de la mâchoire. Invitez également bébé à votre table à vous : c'est en vous voyant manger qu'il va apprendre l'idée de manger puis réclamer avec les yeux et les mouvements de bouches. Vous pouvez aussi proposer une pointe de cuillère de ce que vous mangez vous même (si non salé et non sucré et très peu épicé) de temps à autre et observer si cela semble lui plaire ou non avant de lui proposer sa propre petite part !



Comment introduire les solides pour un bébé d'un an qui ne mange que des purées ?


Marianne : J'essaierai de séparer les aliments dans un premier temps, en le coupant toujours tout petit. En effet, l'attrait pour les aliments en morceaux vient avec le fait de bien différencier les goûts. Puis en complément des purées, vous pouvez proposer le même aliment en bâtonnets, façon DME, en évitant les textures grumeleuses ou collantes.Je laisserai bébé patouiller autant qu'il le souhaite, cela lui permettrait d'appréhender les différentes textures.Je proposerais le repas dans sa globalité, donc avec la possibilité de commencer par le dessert ou le plat, puis de mélanger les aliments et d'y revenir. Et surtout on lâche la pression, on se fait plaisir, à un an il y a encore beaucoup de lait donc on a le temps pour augmenter les quantités.



Peut-on tout introduire dès le départ ? Ou doit-on attendre pour les laitages, la viande et les céréales ?


Virginie : Il est important de laisser le temps à bébé d'intégrer des nouveaux goûts, nouvelles textures, nouveaux outils (la cuillère ou les doigts), ainsi on ira progressivement quoi qu'il arrive ! généralement, on préfère en effet attendre pour les viandes et poissons car les besoins en protéines de bébé sont déjà bien couverts par le lait. On commence donc par les légumes, fruits et céréales. Les laitages seront apportés selon les consommations en lait de bébé. Certains enfants restent de grands consommateurs de lait donc les autres laitages pourront attendre, parfois, c'est justement l'inverse!

Il me semble important ici de rappeler aux parents de suivre aussi la saison dans laquelle vous vivez la diversification. Diversifiez avec des aliments naturels, mûrs à point avec pas ou peu de conservateurs : donc la purée de haricots verts en diversification convient aux enfants nés fin d'hiver mais pas à ceux nés en septembre…les fraises conviennent à ceux nés entre octobre et février mais pas à ceux nés en avril mai...mais rassurez-vous : ils en mangeront tous les ans ensuite !!



Quand peut-on introduire le repas du soir ?


Virginie : Vers 6-8 mois bébé peut déjà avoir un peu de légumes cuits avec de la matière grasse voire un peu de fruit après le lait. Encore une fois cela va dépendre de l'appétit des enfants (et parfois de la disponibilité du parent à proposer un repas de soir en plusieurs composantes!)

48 vues